Quand l’aventure commence au port

Publié par Nicolas le 30/12/2016

Port d'Arzal

Pour une première nuit sur le bateau, on s’est pas loupé 😀

Le chauffage a bien démarré hier. C’est un poêle Refleks qui est utilisé pour toutes les navigations polaires et par les pécheurs en Atlantique Nord. Le bateau en est équipé pour avoir déjà fait la Patagonie, et ça tombe bien, on irait bien y faire un tour ! Ce que l’on n’avait pas prévu par contre, c’était de tester ces conditions extrêmes dès le premier jour à bord, en Bretagne…

La température est rapidement descendue hier soir, commençant à givrer le pont du bateau. Mais c’était pas trop un souci, on était bien calfeutré à l’intérieur avec notre poêle qui ronronnait tranquillement. La nuit fut fraîche mais pas plus que lors de notre périple en caravane cet été ou l’on a eu du gel et de la neige également. Seul Côme - notre ainé - a souffert au point de nous réveiller transi de froid à 4h du matin, il avait fermé la porte de sa cabine empêchant l’air chaud d’y pénetrer…

La surprise arriva le matin.

9h30, l’équipage s’ébrout doucement. Apparemment, tout le monde dort bien à bord. Mais pourquoi fait-il encore aussi sombre dehors? Je ne comprends pas tout de suite la situation, on profite de la douce chaleur à l’intérieur du bateau, mais c’est l’heure d’aller faire un tour aux toilettes de la capitainerie. Et là surprise ! Il fait - 3°C à l’extérieur, un brouillard pas possible, et surtout, tout est recouvert d’une épaisse couche de givre / verglas. On est dans un univers complétement lunaire, le pont du bateau est totalement impraticable, c’est une parfaite patinoire.

Port d'Arzal

On arrivera à descendre du bateau en prenant mille précautions, se tenant autant que possible ne pouvant accorder aucune confiance à nos pieds.

Port d'Arzal

Toilette faite et petit-déjeuner pris, nous allons à St Nazaire pour commencer à équiper le bateau et Côme, qui m’accompagnera pour le convoyage du bateau que je suis en train d’organiser. La météo n’a pas changé de la journée, on aura même une fine neige…

On est de retour sur le bateau, le pont a dégivré mais on va encore avoir le même temps demain. On ne pourra certainement pas naviguer comme espéré, mais ce n’est pas très grave, l’aventure a bel et bien commencé !

Port d'Arzal