Journal de bord du 18/01/17

Publié par Nicolas le 19/01/2017

Amarrage au port de la Corogne à 19h après 2j et 6h30 de traversée !

Le front nous est passé dessus à 2h du matin, générant une reverse et un bel empannage impromptu alors que je dormais… mais le vent n’était pas fort et j’ai remis le bateau en ordre de marche sur sa nouvelle amure rapidement. Par contre derrière c’était pas très drôle… une mer courte et croisée nous a chahuté toute la nuit, avant de s’établir et de s’allonger dans la matinée.

Le vent en a aussi profité pour monter toute la journée, on a finit avec 3m de houle et 25kt de vent. On a eu 2-3 vagues de 4m et des rafales à 30kt! Plutôt sport pour une première navigation 🙂 Mais on commençait a être pas trop mal amariné et la houle et le vent nous portait parfaitement en direction de la Corogne.

Le bateau a bien marché dans ces conditions, j’ai réduit la voile petit à petit pour finir à 3 ris (on était assez abattu et la GV déventait le génois) et la moitié du génois, le bateau était bien équilibré, légèrement ardent, et le pilote gérait sans forcer. On s’est fait de beaux surfs dans ces conditions, avec des pointes à plus de 10kt, le record étant pour le moment établit à 12,2kt 😉

On a fait également quelques beaux vracs, les vagues étaient suffisamment puissantes pour bien embarqué le bateau, alors si y’avait une belle rafale en même temps, ca partait assez vite. Mais bon, rien de bien surprenant dans ces conditions.

Le poêle Relfleks est vraiment génial ! Quel plaisir d’être au chaud dans le bateau quand dehors il fait ce temps là ! J’ai trouvé l’origine des reflux qui donne une odeur de fioul dans le bateau, c’est quand il se couche trop… mais hier on naviguait plus à plat que le premier jour, les reflux se sont limités aux quelques embardés du bateau et c’était largement supportable. On le coupait également en journée ou la température était supportable.

Et puis l’arrivé à la Corogne… c’est toujours pareil en mer, quand tu vois pas la terre, ça passe à toute allure, par contre c’est interminable pour arriver!

Nous repartons demain en direction de Porto, après une bonne journée de repos pour Côme, de travail pour moi, le temps d’annonce beaucoup plus calme.

Je vous laisse avec quelques images de cette navigation :