Bref, j'ai gagné au Loto

Publié par Nicolas le 19/06/2018

null

Je n’ai jamais vraiment été un addict des jeux de hasard, pourtant il m’arrive de jouer au Loto.

Je brave fièrement les conseils de mon prof de math de 1ère qui a passé plus de 2h à nous expliquer pourquoi il était statistiquement stupide de jouer. Le meilleur moyen pour lui de gagner au Loto était de laisser les autres engraisser la française des jeux, pour lui permettre de payer moins d’impôts… Beaucoup d’enthousiasme donc ;)

Mais je suis un pragmatique, et si j’aime jouer au Loto malgré le fait que je n’ai statistiquement aucune chance de gagner, c’est qu’il y a une raison plus grande qui me pousse à le faire.

C’est cet hiver que j’ai vraiment pris conscience de ce qu’il se passait quand je jouais.

En prenant mon ticket à 2€20, je crée une brèche dans mon futur. Tout à coup, il est possible de tout imaginer, de tout rêver, de tout envisager, sans limite, sans restriction, sans moral, sans personne pour me dire ce que je dois faire.

2€20, c’est le prix que je paie pour une tranche de rêve, pour retourner en enfance l’espace d’un instant et croire de nouveau que tout est possible.

Alors hier j’ai rejoué…

Ça faisait longtemps que ça ne m’était pas arrivé.

Ça faisait longtemps que je ne m’étais pas autorisé à rêver de nouveau.

Bien sur, j’ai attendu le matin pour regarder les résultats, pour prolonger le plaisir, la valeur de ce ticket.

Mais hier soir je savais déjà que j’avais gagné.

Parce que ce billet m’a ouvert la porte d’un nouveau rêve, et j’ai su que je n’avais pas besoin du Loto pour le réaliser.