Ecrire

Publié par Nicolas le 31/08/2017

Écrire pour ne pas oublier. Ne pas oublier qui je suis. Pour ne pas me perdre…

Écrire pour vivre, parce que je n’ai plus que ça… Mon clavier pour seul compagnon.

Enfin non, je n’ai pas plus que ça. J’ai une entreprise, des amis. Et j’ai des enfants aussi. Mais tout ça me semble tellement lointain ce soir…

Je n’ai jamais autant souffert d’être ce que je suis. J’accepte, je ne lutte pas, mais je souffre.

J’emploie chaque minute qui passe à essayer d’avancer. Coûte que coûte. Le chemin est devant moi désormais. Se retourner donne le vertige.

Chaque pas est compté. Mesuré. Est-ce la bonne direction? Il ne faut pas que je me perde, ce n’est vraiment pas le moment, et il ne faut pas que je m’arrête. Je suis un alpiniste sur les crêtes de l’Everest à se demander ce que je fous dans cette galère que j’ai choisi.

Écrire donc. Faut que je presse ces mots qui sont dans ma tête pour éviter qu’elle n’explose. Un jour ils danseront sur la page blanche, ce soir ils s’y écrasent lourdement.

Se concentrer sur le présent. Il faut que je me concentre sur le présent. Sur mes petits pas. Les ralentir pour les contempler, les choisir.

Et respirer. Calmement mais sûrement, profondément.

Je sais que c’est le bon chemin, et je sais comment le parcourir. Mais que c’est dur…